Blog

Anxiété de séparation

Posted by:

En tant que masseur canin je rencontre différent maitres, chacun partageant avec moi leurs inquiétudes, souvent liés à leurs absence. Je vous relaye un article intéressant sur le sujet.

Vous partez travailler et vous devez mettre toutou dans sa cage. «Pauvre petit chien. Maman reviendra bientôt», lui dites-vous en lui donnant des bisous et en le caressant. Vous êtes triste. À votre retour, il a déchiqueté son coussin en mille morceaux. C’est un peu de votre faute, mais probablement pas pour les raisons que vous croyez.

«Le chien ne comprend pas l’émotion de la tristesse. Cette période où vous lui dites bye ne fait que lui donner un stress avant votre départ», affirme Karyne Millette, maître-chien, propriétaire du Centre éducatif canin Le Prestige, à Magog.

La destruction est en fait un symptôme de l’anxiété de séparation liée, comme son nom l’indique, au départ du maître.

«Il y a d’autres symptômes, ajoute Karyne. Votre chien peut être malpropre, aboyer, baver. Dans les cas plus graves, le chien peut s’automutiler: se manger les pattes, se gratter, s’arracher des poils.»

Des trucs

Élodie Parthenay a su que ses deux chiens aboyaient sans arrêt lorsqu’ils étaient seuls à la maison par un mot anonyme déposé dans sa boîte aux lettres: «Vos chiens aboient. C’est inadmissible. Faites-les taire ou débarrassez-vous-en.»

Que doit-on faire lorsqu’on réalise que son chien souffre d’anxiété de séparation?

Karyne Millette affirme qu’ignorer l’animal est la clé. Quinze minutes avant son départ, il ne faut pas donner d’attention à son chien.

«On fait la même chose au retour. Lorsque le chien a renoncé à attirer l’attention du maître, on l’invite vers soi. Si on le met en cage lorsqu’on est absent, on le met 15 minutes d’avance. Au retour, on attend qu’il soit totalement calme avant d’ouvrir la porte de la cage.»

Un peu plate non?

«Oui! J’avais tendance à dire bye à mes chiens et à les prendre dans mes bras à mon retour, car je m’ennuyais d’eux pendant la journée», confesse Élodie.

Karyne explique que le chien doit comprendre que lorsque son maître arrive, il ne se passe rien de positif.

«Sinon, il peut anticiper l’arrivée du maître et aboyer, explique-t-elle. Il faut déprogrammer le chien pour qu’il gère mieux ses émotions.»

Selon Karyne, en ignorant l’animal, vous pourrez voir après trois semaines que le chien n’a plus d’émotion très forte reliée à votre arrivée. «Il ira vous voir, il sera content, mais c’est tout.»

Elle affirme que cela peut faire toute une différence dans l’anxiété de séparation. Par contre, elle précise que votre cheminement pourrait être plus long si votre chien est le patron chez vous.

Ce fut le cas d’Élodie.

«J’ai dû travailler mon leadership: refuser les chiens sur le canapé, leur interdire le lit le dimanche matin, etc. J’ai senti une grande différence quand j’ai commencé à marcher devant eux lorsqu’ils sont en laisse et quand je les ai empêchés d’aller à la porte lorsque des gens arrivent.»

Quelques trucs aident aussi ses chiens à demeurer calmes pendant son absence: fermer les fenêtres et mettre de la musique pour limiter le bruit. Sans oublier l’activité physique.

«Si mes chiens n’ont pas leur dose d’activité, ils sont plus portés à tester l’autorité et ils sont plus stressés, remarque Élodie. Aujourd’hui, ils n’aboient presque plus, mais je dois demeurer vigilante parce qu’ils testent encore souvent mon autorité.»

Vous êtes vous reconnu dans cet article, un peu, beaucoup, pas du tout.

0


About the Author:

Add a Comment

*