Blog

L’obésité animale

Posted by:

En tant que masseur canin je suis de plus en plus face à des chiens en sur poids ou bien obèse. Comment faire un massage sur un chien en obésité constaté. Il faut toujours orienter le propriétaire de l’animal vers son vétérinaire traitant. J’en ai discuté avec le mien, il propose systématiquement au propriétaire de faire un bilan nutritionnel de ses besoins versus activité. Souvent c’est un manque d’activité provenant de raisons multiples, traumatisme, rhumatisme, âgé, sortant peu…

Un rééquilibrage de ses rations quotidiennes peuvent être une première solution mais souvent c’est un changement complet de la nourriture, les croquettes. Demandez toujours conseils auprès de votre vétérinaire.

Je vous laisse découvrir un article sur ce sujet. Merci à Pierre Louis de Mikan www.mikan-vet.com

Obésité animale : 5 choses à savoir pour garder votre compagnon en bonne santé

Comme leurs maîtres, nos animaux souffrent de plus en plus de surpoids, et cette tendance peut aller jusqu’à l’obésité.

Les causes peuvent être diverses mais on en identifie 3 principales :

  • Maladie
  • Manque d’exercice (surtout en milieu urbain)
  • Alimentation inappropriée (trop riche, trop grasse…)

Voici 5 choses à savoir pour éviter que ce mal chronique de nos sociétés humaines ne touche votre compagnon à 4 pattes :

Détecter l’obésité

Finalement il est assez facile de détecter l’obésité animale, le plus difficile reste de l’accepter. Les courbes et modèles de poids en fonction des races peuvent vous y aider, mais ils ne constituent pas une doctrine absolue, certains chiens étant plus grands ou plus petit que les modèles de référence.

Votre vétérinaire va d’abord observer la silhouette de votre animal puis procéder à une palpation des côtes et de l’abdomen. Il va vérifier que les côtes et la colonne ne sont pas trop « enrobées » et que la taille reste bien marquée. Si ce n’est pas le cas : le chien sera considéré comme étant en surpoids ou obèse.

Certains signes et symptômes sont annonciateurs de l’obésité : une fatigue excessive ou inhabituelle au retour de la promenade, le fait que votre animal soit en  » surchauffe  » au moindre changement de température.

Enfin vous pouvez également peser votre animal gratuitement chez votre vétérinaire (une balance est à disposition) et vous pouvez demander l’édition d’une courbe de poids (pendant la croissance). Votre vétérinaire pourra également vous alerter lors des consultations de suivi ou encore à l’occasion des visites pour les vaccins par exemple.

Prévenir l’obésité

Gardez à l’esprit qu’en matière de’obésité animale il est préférable de prévenir plutôt que de guérir : il sera plus simple de gérer et mesurer la ration quotidienne en amont plutôt que de mettre un chien au régime pour qu’il maigrisse et qu’il retrouve un poids normal.

Le plus important est de veiller à maintenir une alimentation équilibrée et adaptée qualitativement et quantativement (en fonction de la race, de la taille, de l’age, des activités quotidiennes…)

Il est également essentiel de supprimer toute forme de friandises en dehors du système de récompenses lors de l’apprentissage et surtout ne lui donnez pas vos restes de repas ou autres aliments en dehors de sa ration quotidienne.

Il sera également important d’adpter le régime alimentaire en fonction de l’activité ou de l’actualité médicale : par exemple suite à une stérilisation ou une baisse sévère de l’activité physique (blessure, changement d’environnement…) adaptez la ration en la diminuant de 20% ou encore passez çà une alimentation allégée (Croquettes light).

Les races prédisposées à l’obésité

Toutes les races sont concernées, mais certaines comme le Labrador (numéro un en ce qui concerne l’obésité) ou le Cavalier King Charles auront encore plus naturellement tendance à prendre du poids de par leur gourmandise.

L’obésité est aussi plus visible sur les petites races (chihuahuas), ou dans les races longilignes comme les lévriers, les setters… Un lévrier n’est pas un bouledogue !!!

Conséquences de l’obésité sur l’organisme

Le surpoids et l’obésité sont très néfastes à la santé générale de lm’animal ( comme celle de l’homme) et les conséquences peuvent avoir de graves répercussions :

  • Squelette : apparition de problèmes ostéo-articulaires ou aggravation des problèmes existants (ruptures de ligaments croisés, arthrose…)
  • Métabolisme : augmentation de la fréquence des diabètes sucrés chez les chiens obèses, difficultés de régulation thermique.
  • Sensibilité accrue aux infections cutanées et urinaires.
  • Cœur enrobé de graisse, qui doit « forcer » pour faire circuler le sang dans un organisme trop lourd donc intolérance à l’effort.
  • Installation d’une insuffisance respiratoire chronique, aggravation des collapsus trachéaux chez les petits chiens..

L’obésité n’est pas une fatalité

Pour traiter ce problème, il existe de nombreuses solutions. Consultez et prenez d’abord conseil auprès de votre vétérinaire, il reste le mieux placé pour vous indiquer si votre animal est obèse, la démarche à suivre et l’alimentation la plus adaptée. Il est toujours plus simple d’atteindre le poids idéal quand on est suivi et entouré ! Il apportera des réponses aux questions que vous pouvez vous poser et vous conseillera en cas de difficulté. Vous pourrez également mettre en place avec lui un suivi avec des consultations régulières pour maintenir les bénéfices de vos efforts.

A bientôt sur www.massage-canin.fr

0


About the Author:

Add a Comment

*