Blog

Physiothérapie pour chiens âgés

Posted by:

En tant que masseur canin et porteur de projet dans le bien-être et le soin canin je vous propose de découvrir la physiothérapie pour chiens âgés avec le Docteur Guigardet, vétérinaire exerçant en physiothérapie en région Rhône-Alpes

LES EFFETS DE L’AGE ET DE LA DIMINUTION DE MOBILITE

Avec les années, le corps du chien tout comme celui de l’homme est mis à rude épreuve. Ce dernier se plaignant beaucoup moins (ou d’une manière moins perceptible !) ce sont de multiples petits signes qui doivent vous alerter pour vous faire comprendre que votre chien souffre.

L’arthrose qui est une dégénérescence articulaire est bien sûr l’un des plus évidents effets de l’âge.
L’un des premiers symptômes est que le chien se déplace moins. Or cela est trop souvent banalisé ou mis sur le compte du manque de forme lié à l’âge. En fait, la plus part de ces chiens reprendront comme par enchantement forme et tonus après leurs traitements !
Puis viennent des symptômes plus évocateurs de l’arthrose : le chien hésite à monter ou descendre de voiture ou encore à gravir les escaliers, à sauter sur un canapé, etc. Ce n’est que quand l’arthrose est bien installée que vous remarquerez que votre animal a du mal à se lever le matin. A un stade avancé, il pourra même boiter en en fin d’exercice, voire même en permanence. Surviennent alors les crises d’arthrose aigüe avec de grosses douleurs qui amène bien souvent à consulter le vétérinaire…

Malheureusement, de nombreuses personnes consultent donc à ce stade avancé. La diminution d’activité ainsi que la douleur dont votre animal a alors été victime pendant de nombreux mois auront entrainé de nombreuses répercussions :

Perte de masse musculaire : c’est la fameuse « amyotrophie ». L’animal sollicitant moins ses muscles, il se « démuscle » et a donc d’autant plus de mal à se déplacer !

Douleurs et contractures musculaires : tous les muscles peuvent être touchés mais fréquentes au niveau des cervicales et du dos chez le chien âgé.

Diminution de la souplesse articulaire : c’est l’ « ankylose ». Les mouvements sont de plus en plus étriqués, l’articulation verrouillée n’ayant plus un fonctionnement normal s’en trouve moins bien vascularisée ce qui aggrave sa dégénérescence.

Perte de l’influx nerveux : le fait de stimuler de moins en moins le système nerveux ainsi que les compressions ou dégénérescence nerveuses peuvent aboutir à une « parésie » voire à une paralysie à terme.

Prise de poids : et oui, quand on bouge moins tout en conservant un solide appétit… on grossit ! Or cette prise de poids ajoutée à la douleur n’encourage pas à l’exercice…

INTERRET DE LA PHYSIOTHERAPIE

La physiothérapie permettra de lutter contre tous ces effets néfastes et délétères. Grâce à des soins appropriés à chaque cas, elle permettra:
– De diminuer la douleur et parfois la prise de médicaments
– De retrouver ou de conserver une souplesse articulaire
– De récupérer ou maintenir la masse musculaire
– De stimuler l’influx nerveux et la vascularisation tissulaire
– De maintenir un poids optimal
– D’optimiser l’activité cardiaque et la condition physique
– D’adapter l’environnement du chien (sols, rampes d’accès, harnais,…)

Le but étant que l’animal conserve ou retrouve confort de vie et mobilité le plus longtemps possible !

QUAND COMMENCER LES SOINS DE PHYSIOTHERAPIE

Plus vous agirez précocement, mieux ce sera !
En effet, sachez que les lésions osseuses provoquées par l’arthrose sont irréversibles donc mieux vaut éviter qu’elles ne s’installent. Pour ce qui est des « effets secondaires » de l’arthrose (amyotrophie, ankylose, prise de poids), la physiothérapie pourra aider à récupérer mais cela nécessitera beaucoup plus de temps si l’on intervient à un stade avancé…
La prise en charge du « jeune senior » sera souhaitable dès l‘âge de 5 ans pour les grandes races, un peu plus tard pour les petites races. Les animaux dysplasiques ou ayant souffert de problèmes ostéo-articuaires devront être suivis dès le diagnostic de la pathologie.

Donc mieux vaut prévenir que guérir, tout en sachant qu’il n’est jamais trop tard pour aider son chien et l’améliorer grâce à la physiothérapie. Vous lui permettrez quoi qu’il en soit toujours de gagner en confort et en mobilité !

QUELS SOINS POUR VOTRE ANIMAL AGE ?
Il n’existe en aucun cas un traitement type à prescrire à l’animal âgé. En effet, chaque cas est particulier. Seule une évaluation minutieuse de votre animal par un vétérinaire compétant en rééducation fonctionnelle pourra être à l’origine d’une prescription précise de soins et exercices thérapeutiques.

Selon les problèmes spécifiques à votre chien, celui-ci pourra avec recours à différentes thérapies :
– Cryothérapie : utilisation du froid à effet antalgique et anti-inflammatoire ;
– Thermothérapie : utilisation de la chaleur à effet antalgique et chauffant (préparant à l’exercice)
Massages : action chauffante, augmentant la circulation sanguine et le drainage tissulaire ; Effet stimulant ou décontractant selon le type de massage. www.massage-canin.fr
– Electrothérapie : utilisée soit comme anti-douleur (courant antalgique Tens) soit pour augmenter la masse musculaire
– Ultrasonothérapie : action massante, chauffante et antalgique en profondeur des tissus.
Laser : puissant antalgique, anti-inflammatoire et anti-œdémateux.
– Ondes de chocs : antalgique et défibrosant
Hydrothérapie : allègement du poids du corps favorisant l’exercice, effet massant, amélioration de la force musculaire et des performances cardiaques.
– Kinésithérapie (stretching, exercices thérapeutiques passifs ou actifs sur ballons, planches, parcours proprioceptifs…).
D’autres thérapies pourront être utilisées, au gré des convictions ou équipements de chacun.

Si les soins et exercices réalisés par un professionnel sont importants, ceux que vous réaliserez vous-même le seront tout autant !
En effet, si dans les périodes de crises le recours à ce professionnel semble indispensable pour aider votre animal en lui prodiguant des séances régulières (minimum 2 à 3 fois par semaine), il pourra cependant vous « coacher » afin d’effectuer vous-même certains soins à la maison.
De plus, le troisième âge du chien pouvant durer de nombreuses années, il vous donnera toutes les bases et conseils pour gérer au mieux la forme physique de votre chien.
Les moyens et disponibilités de chacun n’étant pas identiques, votre « physiothérapeute » s’adaptera à vos possibilités… Sachez que même si vous ne pouvez consulter qu’une seule fois, cette consultation sera bénéfique et riche en enseignements, tordant bien souvent le cou aux idées préconçues que l’on se fait et qui vont à l’encontre du mieux-être de son vieux chien.

 

0


About the Author:

Add a Comment

*